Afficher le sous-groupe

Recherche

Rechercher par appellation d'emploi
Rechercher par code GC

6322.0 – Cuisiniers/cuisinières

Les cuisiniers préparent et font cuire une grande variété d'aliments.

Profil

Exemples d'appellations d'emploi Aide

  • Apprenti cuisinier/apprentie cuisinière
  • Compagnon cuisinier/compagne cuisinière
  • Cuisinier diplômé/cuisinière diplômée
  • Cuisinier/cuisinière
  • Cuisinier/cuisinière à la chaîne
  • Cuisinier/cuisinière de casse-croûte
  • Cuisinier/cuisinière de centre hospitalier
  • Cuisinier/cuisinière de repas diététiques
  • Cuisinier/cuisinière d'institution
  • Grilleur/grilleuse - services de restauration
  • Premier cuisinier/première cuisinière
  • Second cuisinier/seconde cuisinière

Caractéristiques principales Aide

  • Habileté générale à apprendre pour maîtriser et utiliser les techniques voulues afin de préparer et de faire cuire des aliments et de déterminer la taille des portions.
  • Aptitude verbale pour commander les fournitures.
  • Aptitude numérique pour calculer les besoins en aliments ainsi que les coûts.
  • Perception des formes pour déterminer la fraîcheur des aliments et les méthodes de cuisson appropriées.
  • Coordination motrice pour couper, décorer et tailler les aliments et travailler avec des ustensiles de cuisine.
  • Dextérité manuelle pour trancher et dépecer les viandes et les volailles, mélanger les ingrédients, déterminer les portions, pétrir et étirer les pâtes et remuer les soupes et les sauces.
  • Intérêt méthodique pour rassembler des données afin de tenir l'inventaire des aliments.
  • Intérêt objectif pour travailler avec précision afin de préparer et de faire cuire des repas complets et des plats particuliers, préparer et faire cuire des repas spéciaux pour des patients, conformément aux directives des diététiciens et des chefs.
  • Intérêt directif pour superviser les aides de cuisine et le personnel de soutien responsable de la préparation, de la cuisson et de la manutention des aliments.

Aptitudes Aide

Les aptitudes sont cotées selon cinq niveaux, ceux-ci représentant la courbe de distribution normale du marché du travail.

G
Habileté générale à apprendre
V
Aptitude verbale
N
Aptitude numérique
S
Perception spatiale
P
Perception des formes
Q
Perception des écritures
K
Coordination motrice
F
Dextérité digitale
M
Dextérité manuelle

Légende sur les niveaux
  1. Les 10% supérieurs de la population active
  2. Le tiers supérieur, à l'exclusion des 10 % les plus élevés
  3. Le tiers médian de la population active
  4. Le tiers inférieur, à l'exclusion des 10 % les plus bas
  5. Les 10% inférieurs de la population active

La capacité globale d'un individu d'apprendre les compétences nécessaires pour exécuter des tâches dépend de ses aptitudes spécifiques à acquérir des informations et à les transformer en action.

Habileté générale à apprendre G-3

Habileté à comprendre des instructions et à en saisir les principes fondamentaux. Habileté à raisonner et à rendre des décisions.

Aptitude verbale V-3

Habileté à comprendre le sens des mots et les idées qui y sont associées et à les utiliser à bon escient. Habileté à comprendre la langue, à saisir la relation des mots et le sens des phrases et des paragraphes. Habileté à donner des renseignements ou à exprimer des idées dune manière claire.

Aptitude numérique N-3

Habileté à faire rapidement des calculs exacts.

Perception spatiale S-4

Habileté à imaginer des formes géométriques et à représenter des volumes (formes à trois dimensions) à partir des dessins (représentations en deux dimensions). Habileté à saisir la relation fonctionnelle associée au mouvement des objets dans lespace. Cette aptitude peut permettre de lire des plans ou de résoudre des problèmes de géométrie. On la décrit fréquemment comme l'aptitude à « visualiser » des objets à deux ou trois dimensions.

Perception des formes P-3

Habileté à relever les détails pertinents dans les objets, les illustrations ou les représentations graphiques. Habileté à faire des comparaisons et des contrôles visuels et à déceler des différences légères au niveau de la forme et de lombrage des figures et de la longueur et la largeur des lignes.

Perception des écritures Q-4

Habileté à discerner les détails importants dans l'information présentée verbalement ou sous forme de tableaux; habileté à voir des différences sur les copies, à relire des mots et des chiffres et à éviter les erreurs de perception dans les calculs mathématiques.

Coordination motrice K-3

Habileté à coordonner la vue et le mouvement des mains et des doigts pour exécuter des mouvements rapides et précis.

Dextérité digitale F-4

Habileté à mouvoir les doigts rapidement et avec précision pour manipuler des petits objets.

Dextérité manuelle M-3

Habileté à mouvoir les mains avec adresse. Habileté à prendre, à placer, à tourner des objets et à faire des mouvements circulaires.

Intérêts Aide

Trois des cinq facteurs descriptifs, présentés en ordre de prédominance; la minuscule indique une représentation moindre.

D
Directif
I
Innovateur
M
Méthodique
O
Objectif
S
Social

Méthodique M

Les personnes méthodiques aiment avoir des directives claires et des méthodes organisées pour diriger leurs activités. Elles préfèrent travailler sous la direction ou sous la supervision des autres, selon les instructions données, ou se fier à des règles et à des procédures établies. Les personnes méthodiques aiment travailler à un projet à la fois. Elles aiment le travail routinier et exempt d'imprévus.

Objectif O

Les personnes objectives aiment travailler avec des outils, de l'équipement, des instruments et de la machinerie. Elles aiment réparer ou fabriquer des choses à partir de matériaux variés selon des spécifications et des techniques établies. La façon dont les choses fonctionnent et comment elles sont construites les intéressent.

Directif d

Les personnes à caractère directif aiment maîtriser et prendre les situations en main. Elles aiment être responsables de projets qui requièrent de la planification, des prises de décisions et la coordination du travail du personnel. Il leur est facile de donner des directives et des instructions. Ces personnes aiment organiser leurs propres activités. Elles se perçoivent comme étant indépendantes et autonomes.

Données, personnes et choses Aide

Données

0
Synthétiser
1
Coordonner
2
Analyser
3
Rassembler des données
4
Calculer
5
Copier
6
Comparer
7
N/A
8
Ne s'applique pas

Personnes

0
Orienter - Conseiller
1
Négocier
2
Agir comme consultant
3
Superviser
4
Divertir
5
Persuader
6
Parler - Signaler
7
Servir - Aider
8
Ne s'applique pas

Choses

0
Ajuster - Monter
1
Travailler avec précision
2
Contrôler
3
Conduire - Faire fonctionner
4
Opérer - Manipuler
5
Assurer le fonctionnement
6
Alimenter - Retirer
7
Manutentionner - Voir à
8
Ne s'applique pas
Choses Travailler avec précision 1

Se servir de ses membres, d'outils ou d'instruments de travail pour déplacer, guider, placer, installer ou connecter avec des objets ou des matériaux afin de respecter des devis et des normes imparties. Le choix, le réglage et l'utilisation des outils, des objets ou des matériaux appropriés, ainsi que le réglage des outils pour l'exécution de la tâche, exigent beaucoup de discernement.

Données Rassembler des données 3

Accumuler une information qui est en général enregistrée matériellement, mais qui peut être conservée mentalement; grouper, collationner ou classer des renseignements au sujet de données, de personnes ou de choses. La rédaction d'un rapport ou l'exécution d'une tâche précise résulte souvent d'une telle compilation.

Personnes Superviser 3

Définir ou interpréter des méthodes de travail pour un groupe ou une équipe de travailleurs, en leur affectant des tâches particulières, en maintenant entre eux de bonnes relations et en recherchant une meilleure productivité.

Activités physiques Aide

V - Vue

1
Acuité visuelle de près
2
Vision rapprochée
3
Vision de près et de loin
4
Champ visuel global

H - Ouïe

1
Limitée
2
Communication verbale
3
Autre identification des sons

L - Coordination des membres

0
Ne s'applique pas
1
Coordination des membres supérieurs
2
Coordination de plusieurs membres

C - Distinction des couleurs

0
Ne s'applique pas
1
S'applique

B - Position corporelle

1
Assis
2
Debout ou en marche
3
Assis, debout, en marche
4
Autres positions du corps

S - Force

1
Limitée
2
Légère
3
Moyenne
4
Forte
Vue Vue V-2

Ce descripteur correspond à l’usage fait de la vue au travail. Les niveaux sont organisés en fonction du champ visuel utilisé dans l’exécution d’un travail.

2 - Vision rapprochée

Les fonctions sont exécutées à proximité du travailleur. Le champ de vision est plus étendu que dans le champ d’acuité visuelle de près (1).

Exemples:

  • lire et interpréter des dessins et des devis
  • utiliser un clavier électronique et lire un écran électronique
  • réparer un moteur d’automobile
  • ajuster et utiliser divers outils mécaniques
Distinction des couleurs Distinction des couleurs C-1

Ce descripteur correspond à l’usage de la distinction des couleurs pour reconnaître, distinguer et assortir des couleurs et les différentes nuances d’une même teinte.

1 - S’applique

La distinction des couleurs est nécessaire à l’exécution du travail.

Exemples:

  • observer la signalisation pendant la conduite d’un véhicule
  • installer, mettre à l’essai et réparer des circuits électriques
  • restaurer et rénover des objets d’art dans les musées et les galeries d’art
  • dessiner, construire et réparer des dentiers
Ouïe Ouïe H-2

Ce descripteur correspond à l’usage de l’ouïe dans l’exécution du travail. Les niveaux sont organisés en fonction du type de discrimination auditive nécessaire à l’exécution du travail.

2 - Communication verbale

Les activités professionnelles exigent une communication verbale avec des collègues, clients et le public, de façon régulière.

Exemples:

  • se servir d’un système de répertoire téléphonique pour assister les clients
  • résoudre des problèmes au travail et suggérer des mesures pour améliorer la productivité
  • conseiller les familles des défunts pour organiser le service funéraire
  • analyser un organisation et prodiguer des conseils sur les méthodes de gestion
Position corporelle Position corporelle B-2

Ce descripteur correspond à l’usage de la distinction des couleurs pour reconnaître, distinguer et assortir des couleurs et les différentes nuances d’une même teinte.

2 - Debout ou en marche

Les activités sont accomplies principalement en position debout ou en marche.

Exemples:

  • couper et placer les cheveux
  • préparer des ordonnances pour les clients
  • préparer et cuisiner les repas
  • livrer le courrier
Coordination des membres Coordination des membres L-1

Ce dernier renvoie à l’usage des membres dans l’exécution du travail.

1 - Coordination des membres supérieurs

Les activités exigent la coordination des membres supérieurs.

Exemples:

  • taper au clavier
  • faire des services d’entretien tels que la vidange d’huile, la lubrification et la mise au point
  • se servir d’une caméra vidéo
  • enseigner en langue des signes
Force Force S-2

Ce descripteur correspond à la force nécessaire pour la manutention des charges, comme tirer, pousser, soulever ou déménager des objets, pendant l’exécution du travail.

2 - Légère

Les activités exigent de soulever des charges pesant de 5 kg à moins de 10 kg.

Exemples:

  • réparer les semelles, les talons ou les autres parties des chaussures
  • classer des documents dans des tiroirs, des classeurs ou des caisses de rangement
  • préparer et cuisiner des repas
  • réparer des peintures et des artefacts

Conditions d'ambiance Aide

Lieux de travail

L1
Température ambiante contrôlée
L2
Température ambiante non contrôlée
L3
Conditions climatiques
L4
Véhicule ou habitacle

Risques

H1
Substances chimiques dangereuses
H2
Agents biologiques
H3
Équipement, machinerie, outils
H4
Électricité
H5
Radiation
H6
Particules en suspension, chute d'objets
H7
Incendie, vapeur, surfaces chaudes
H8
Lieux de travail dangereux

Inconfort

D1
Bruit
D2
Vibration
D3
Odeurs
D4
Poussière non toxique
D5
Humidité
Inconfort Odeurs D3

Ce descripteur identifie les conditions du milieu de travail qui créent un inconfort, mais ne sont pas dangereuses. Ces fonctions d’ambiance sont traitées comme source d’inconfort et non pas comme source directe de blessures. Cependant, dans des conditions extrêmes, elles pourraient causer des blessures.

D3 - Odeurs

Cet inconfort reflète la présence d’odeurs nocives, intenses et prolongées dans le milieu de travail.

Exemples:

  • cuisiner les repas
  • colorer, friser et placer les cheveux
  • embaumer les corps
  • utiliser des nettoyants industriels
  • préparer les coupes de viande, volaille et poissons pour la vente
Inconfort Humidité D5

Ce descripteur identifie les conditions du milieu de travail qui créent un inconfort, mais ne sont pas dangereuses. Ces fonctions d’ambiance sont traitées comme source d’inconfort et non pas comme source directe de blessures. Cependant, dans des conditions extrêmes, elles pourraient causer des blessures.

D1 - Bruit

Cet inconfort est présent lorsque l’exécution des fonctions produit un bruit suffisant (constant ou intermittent) pour distraire ou causer une éventuelle perte d’audition.

Exemples:

  • opérer des appareils de forage dans des mines souterraines
  • utiliser des scies mécaniques pour l’abattage en forêt
  • dynamiter les roches dans les mines
  • opérer de l’équipement lourd sur les chantiers de construction
  • utiliser des armes à feu
Lieux de travail Température ambiante contrôlée L1

Ce descripteur indique si les activités professionnelles sont exercées à l’intérieur dans un environnement contrôlé, à l’intérieur dans un environnement non contrôlé, à l’extérieur ou dans un véhicule. Dans bien des professions, les fonctions principales peuvent être exercées à plus d’un endroit. Le cas échéant, plus d’un code de Lieux de travail est attribué au groupe, par exemple :

  • combattre les incendies et les prévenir
  • faire l’entretien de l’intérieur et de l’extérieur des édifices
  • gérer une exploitation agricole et tenir à jour les dossiers des opérations

L1 - Température ambiante contrôlée

Ce descripteur correspond à un lieu de travail dans lequel la température est normale et contrôlée, par exemple un bureau, un hôpital ou une école.

Risques Équipement, machinerie, outils H3

Ce descripteur identifie les dangers auxquels les travailleurs peuvent être exposés dans leur milieu de travail. Les codes donnent une indication du genre de risque qui peut être présent dans le milieu de travail. Ils ne sont pas une mesure de la fréquence, de la durée ou du degré d’exposition au risque, mais plutôt une indication de la présence ou de l’absence de ce risque.

H3 - Équipement, machinerie, outils

Ce facteur identifie la présence et l’usage d’équipement, de machinerie et d’outils mécaniques et manuels qui constituent une cause possible d’accident ou de blessure.

Exemples:

  • opérer des machines d’usinage pour former le métal
  • utiliser des outils manuels et électriques dans la fabrication d’articles en bois
  • faire fonctionner des scies à chaîne pour éclaircir les arbres
  • faire des opérations chirurgicales
Risques Incendie, vapeur, surfaces chaudes H7

Ce descripteur identifie les dangers auxquels les travailleurs peuvent être exposés dans leur milieu de travail. Les codes donnent une indication du genre de risque qui peut être présent dans le milieu de travail. Ils ne sont pas une mesure de la fréquence, de la durée ou du degré d’exposition au risque, mais plutôt une indication de la présence ou de l’absence de ce risque.

H7 - Incendie, vapeur, surfaces chaudes

Ce facteur fait référence à l’exposition au feu (plutôt qu’à l’exposition à des substances qui peuvent s’enflammer), aux émissions de vapeur et aux surfaces très chaudes qui sont un risque possible de blessure.

Exemples:

  • combattre un incendie
  • opérer de l’équipement de soudage au chalumeau
  • cuisiner les repas
  • forger le métal à la main ou à l’aide de machine de forgeage
  • surveiller des fourneaux industriels

Conditions d’accès à la profession Aide

Études/formation Aide

1
Aucune étude ou formation officielle exigée
2
Quelques années d'études secondaires, une formation en cours d'emploi ou de l'expérience
3
Diplôme d'études secondaires
4
Un cours pratique, une formation, des ateliers ou de l'expérience reliés à la profession
5
Apprentissage, formation spécialisée, formation professionnelle
6
Diplôme d'études collégiales ou techniques (certificat, diplôme)
7
Diplôme de premier cycle
8
Diplôme d'études supérieures ou diplôme d'études professionnelles
+
Condition additionnelle aux études et à la formation
R
Conditions d'accès réglementées existent pour ce groupe
4, 5, 6, R
  • Un diplôme d'études secondaires est habituellement exigé.
  • Un programme d'apprentissage de trois ans pour cuisiniers
    ou
    un cours de niveau collégial, ou autre, en cuisine ou en salubrité des aliments
    ou
    plusieurs années d'expérience comme cuisinier en restauration peuvent être exigés.
  • Un certificat de qualification est offert, bien que facultatif, dans toutes les provinces et tous les territoires.
  • Les cuisiniers qualifiés peuvent obtenir la mention Sceau rouge après la réussite de l'examen interprovincial Sceau rouge.

Milieux de travail/employeurs Aide

  • Centres hospitaliers et autres établissements de soins de santé
  • Chantiers de construction et des camps de bûcherons
  • Établissements d'enseignements
  • Hôtels
  • Navires
  • Restaurants
  • Services alimentaires centralisés

Options professionnelles Aide

  • Il existe une mobilité entre les divers emplois de cuisinier compris dans ce groupe de base.
  • Il existe une mobilité entre les divers emplois de cuisinier compris dans ce groupe.
  • L'expérience et la formation permettent d'accéder à des postes de supervision ou de cadre, tels que le poste de chef.
  • La mention Sceau rouge permet une mobilité interprovinciale.
  • La mention Sceau rouge permet une mobilité interprovinciale.

Exclusions Aide

Note Aide

  • Les cuisiniers peuvent se spécialiser dans la préparation et la cuisson de mets ethniques ou de plats spéciaux.

Résumé de la répartition

Grande catégorie professionnelle
6 – Vente et services
Niveau de compétence
B – Une formation collégiale ou un programme d'apprentissage caractérise habituellement les professions
Grand groupe
63 – Personnel de supervision en services et personnel de services spécialisés
Sous-groupe
632 – Chefs et cuisiniers/cuisinières
Groupe de base
6322 – Cuisiniers/cuisinières
Version
2016.3
Date de modification :